Poème 'Display' de ATOS

Display

ATOS

Je suis un jeune homme à sa fenêtre.
J’habille et j’épingle.
Je froisse et je chiffonne.
Je suis un gentil de dentelle.
J’imagine ce que je ne connais pas.
Je mets en place, et je déplace.
Je monte et je démonte.
J’assemble et je démembre.
J’agrafe et puis j’enfile,
Je couds et je reprise.

Rien que des femmes de plâtre,
Rien que des jambes qui ne me bougeront pas.
Rien que des bras qui ne m’enlaceront pas.

Ce sont mes jouets de papier glacé.
Elles ont l’odeur des fleurs fanées.
Je leur préfère ce parfum, à dire vrai .

Rien que des corps
Qui ne me frôleront pas.
Rien que des lèvres
Que ne m’embrasseront pas.

Ce sont mes anges pétrifiés
Elles ont une peau de glacier
Je leur préfère cette chaleur, à dire vrai.

Rien que des yeux
Qui ne me voient pas.
Rien que des plaisirs
Que je ne connais pas…

Ce sont des femmes statufiées.
Elles ne sont qu’évidence codifiée
Je leur préfère ces gestes arrêtés.

Rien que des courbes
Que je ne réciterai pas.
Rien que des secrets
Que je n’entendrai pas.

Alors je sers des carrés de soie
Autour de leur gorge dénudée
Pour qu’elles n’aient jamais froid…
Pour qu’elles restent toujours avec moi.

Je suis un jeune homme à sa fenêtre
Je déshabille et je déballe.
J’emballe et j’ouvre le bal.
Je suis aimable de flanelle.
Je vous montre ce que je ne connais pas.
J’enfile, et je défile,
Je zippe, et je déchausse.

Rien que des femmes qui ne parlent pas.
Rien que des mains qui ne me caresseront pas.
Rien des hanches que je ne toucherai pas.
Des femmes aux bas de soie
Des femmes qui ne m’échapperont pas.

Je suis un jeune homme à sa fenêtre.
Je souris, et je chuchote,
Je murmure et me confie,
Rien qu’à des femmes qui ne frémissent pas.
A des chimères de plâtre qui ne sourient pas.
Alors je mime ce que je n’oserai pas,
Et me ravis devant ce que je ne gouterai pas.

J’aime une femme modèle
Une femme qui n’existe pas.
Elle ne vous dira rien de moi.
Elle sait pourquoi je la préfère.
Elle reste derrière la fenêtre.
Avec moi…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS