Poème 'Distorsion' de ATOS

Distorsion

ATOS

DistorsionLa beauté ne respire qu’en durée.
Le mal n’expire que dans le temps.
La beauté est une promesse,
En devenir, en renouveau,
En attente, en souvenir.
Une éclatante évidence.
Le mal n’est que paresse, infertile.
En suffisance, en absence,
En rejet, en oubli
Une amnésie requise.
La beauté ne murmure qu’en instant.
Le mal déchire l’enveloppe du sens.
Par tes gestes et tes parfums
Par tes mots, mon trouble et tes élans,
Parce que je te pressens sans vouloir rien y comprendre,
Parce que t’atteindre devient l’unique précellence,
Je m’accorde en soupir lorsque la beauté disparaît,
Et demeure en espoir dès que la nuit m’apparaît.

Extrait du recueil « Ynys Avallach »,
Les éditions du Littéraire – La bibliothèque de Babel
juin 2014 – ISBN-13 : 978-2919318223

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS