Poème 'Le Profil perdu' de Théophile GAUTIER dans 'Poésies nouvelles et inédites'

Le Profil perdu

Théophile GAUTIER
Recueil : "Poésies nouvelles et inédites"

Stances sur une aquarelle de la princesse M***

Qu’elle me plaît, en son costume antique,
Cette beauté, blanche sur un fond noir,
Rêve d’amour qu’un pinceau poétique
Cache à demi, pour mieux la faire voir !

On n’aperçoit de toute la figure
Qu’un bras superbe et qu’un profil perdu ;
Mais si charmant, si parfait, qu’on augure
Bien des trésors dans ce sous-entendu !

Un lourd chignon baigne la nuque blonde,
Flots d’or où luit un peigne en diamants ;
Vénus ainsi dut, au sortir de l’onde,
Tordre et nouer ses cheveux écumants.

À l’art exquis s’ajoute le mystère,
Le Sphinx coquet irrite le désir,
Mais il dit tout en paraissant se taire;
S’il se tournait, nous mourrions de plaisir !

1865

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Rêvant d'une interprète en savoureux costume,
    Je la vois s'étourdir aux vapeurs de l'encens,
    Puis, dans l'obscur du temple à lents gestes dansant,
    Flotter dans l'infini comme vole une plume.
    *
    Le sens de l'univers dans mon esprit s'allume,
    J'entends battre le coeur de ce cosmos pensant,
    Je l'entends prononcer des mots évanescents
    Qui font sourire un peu les démons dans la brume.
    *
    Trois anges vont chanter, pour me faire plaisir,
    La touchante saga des ailes du désir,
    Gravant dans ma mémoire un air impérissable.
    *
    Serais-je devenu un pareil découvreur?
    Regardant de plus près, je perçois mon erreur :
    Quelquefois, le matin, ma cervelle est de sable.

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto