Poème 'Du doigt dans l’urne' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > Du doigt dans l’urne

Du doigt dans l’urne

ATOS

Ayez, monsieur, l’intelligence de ne point nous trahir.
Les mots sont importants car ils arment la pensée.
Plus qu’à tout autre nous vous demandons de ne pas corrompre l’Idéal.
Il ne suffit pas à une nation de graver au fronton de ses maisons
les lettres de ses chapitres pour écrire son histoire.
C’est dans les faits qui se produisent en son nom
qu’un peuple respire l’air qui ouvre les portes de sa sa raison.
Et si l’intelligence vous manque, alors pensons
qu’il vous restera encore un peu de ce cœur qui m’inspire.
Lui seul peut retenir les mots qui composent cette chanson
que vous semblez avoir si vite oubliée
en écoutant certains donneurs de méchantes leçons.
Ayez, monsieur, l’intelligence de vouloir bien nous entendre
en relisant distinctement la parole d’une pensée
qui ouvre à tous notre maison.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS