Poème 'Du temps la fin m’échappe' de Jacques PREVEL dans 'Poèmes pour toute mémoire'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jacques PREVEL > Du temps la fin m’échappe

Du temps la fin m’échappe

Jacques PREVEL
Recueil : "Poèmes pour toute mémoire"

Du temps la fin m’échappe
Mon coeur s’est esseulé
Et je suis sous la trappe
Que je porte exilé

Introuvable la rue
Où était ce passé
Acre volupté bue
Goût jamais plus bissé

La chambre était malsaine
Les draps avaient servi
Et j’étais bien en peine
Et malheureux-ravi

Entre mes bras, nue toute…
Et la pluie sans fin
Aux carreaux goutte à goutte
Dans le jour incertain

Nous écoutions les heures
Sans entendre le pas
Du Temps qui vous efffleure
D’avant-goût du trépas

Et même la tristesse
De ce mal accompli
Augmentait la tendresse
La caresse et l’oubli

Poème préféré des membres

guillaumePrevel a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS