Poème 'En cendres' de ATOS

En cendres

ATOS

Restons en cendres.
Ne soyons pas en reste d’éternité.
Restons en cendres dans l’âtre d’un foyer.
Réduisons la longueur des chênes,
et partons lentement en fumée.

Restons en cendres sous les chenets.
Couvons nos dernières châtaignes
sous la blancheur de nos braises,
ou mijotons les en noire soupière
à défaut d’embraser quelque forêt.

Restons en cendres jusqu’à la dernière bouffée.
Qu’en crémaillère se réchauffe le peu qu’il nous reste,
Même si on s’accroche toujours à tort dans le fond.

Restons en cendres,
Jusqu’à la dernière lueur.
Restons en cendres,
Jusqu’à ce qu’il ne reste rien
de ce qui pouvait brûler en nous.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS