Poème 'Entre les lames' de ATOS

Entre les lames

ATOS

A l’orage du geste,
s’égoutte sur les lames de ta pensée
la mémoire de ton petit encrier.

Flottent des trains passés,
A l’arrivée de ton nouvel été
des pages tournées, …de l’inconnu désiré
d’un ange détricoté
de tous les diables emmaillotés..

Des images comme des étoiles
et des chemins comme des lignes
qui dansent entre tes mains
Chaque quai est à l’avenir inventé.

Le mot qui ouvre l’œil sur les lèvres d’un soleil
et des torrents qui bouleversent les sens de ton sang
et qui rivages, naviguent, voyelles, passages
et déchirent de ses dents le rideau de ton âme.

Le petit encrier est un ciel qui ne connaît ni son début
ni notre fin.
C’est un corps qui pousse et repousse
Qui mange de silence, qui marche de vent
et qui enfante à la seconde de ces deux mains.

Et peu importe le nombre
et si peu emporte le temps,

d’un seul,de mille, ou des dieux,
A l’oral du geste,
Chantent les larmes de ta pensée.
Tu vois dans la mémoire d’un encrier
Ton sourire est bien la trace de tout ce qui nous fera danser.
Entre les lames d’un papier
qui sait ce que ton âme désire vraiment traverser.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Retour au passé ; poème de la réalité écoulé et mouvementé, réalisme en action et rêves ensorcelants ou déchirants de l'enfance, où se mêlent rires et larmes. Merci pour ce beau bouquet de poésie !

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS