Poème 'Ermitage' de PhulanKile

Ermitage

PhulanKile

Maison familiale
Espoir vivant de la conscience
Oublie
Garde en tête
D’où tu viens
Et quelles seront tes conquêtes
Babylone ici n’existera pas absolument
Car sinon je serais mort, avant.
Et pourtant, malgré tout
Bien que je fus
Je m’en fout
Oublis
Et trouve sans chercher
Dans ta vie
De quoi espérer. N’oublie rien
Surtout!

13 août 2004

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS