Poème 'Forêt brûlée' de Maurice ROLLINAT dans 'Paysages et paysans'

Forêt brûlée

Maurice ROLLINAT
Recueil : "Paysages et paysans"

On voit ce grand fond de vallée
Fuligineux sous les cieux ronds :
Là, terrain, herbes, rameaux, troncs,
Toute une forêt fut brûlée !

D’elle, si verte et si peuplée,
Qui, si fière, portait son front,
Narguait le vent, raillait l’affront
Du tonnerre et de la gelée,

Il reste la place… raclée,
Croupissante et noire, meublée
D’un seul arbre, cuit tout de bon :
Un paysage de charbon
Dans un gouffre de la vallée !

Poème préféré des membres

jpb01 a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Maurice ROLLINAT

Portait de Maurice ROLLINAT

Maurice Rollinat, né à Châteauroux (Indre) le 29 décembre 1846 et mort à Ivry-sur-Seine le 26 octobre 1903, est un poète français. Son père, François Rollinat, était député de l’Indre à l’Assemblée constituante en 1848 et fut un grand ami de George Sand. Issu d’un milieu cultivé, Rollinat se met très... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto