Poème 'Le cri du coeur' de Maurice ROLLINAT dans 'Paysages et paysans'

Le cri du coeur

Maurice ROLLINAT
Recueil : "Paysages et paysans"

Rondement, Mathurin
Mène dans sa carriole
La Dame qui s’affole
De filer d’un tel train.

Elle crie au trépas !
Le vieux dit :  » Not’ maîtresse,
N’soyez point en détresse
Puisque moi j’y suis pas.

Si y’avait du danger
Vous m’verriez m’affliger
Tout comm’ vous, encor pire !

Pac’que, j’m'en vas vous dire :
J’tiens à vos jours, mais j’tiens
P’tèt’ encor plus aux miens. « 

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Le charretier est sage,
    Il parle calmement ;
    Il donne du courage
    À la dame en tourment.

    La dame, ayant confiance
    Au rassurant propos,
    Dans le char qui s'élance
    A le coeur en repos.

    Et bien souvent nos âmes,
    (Ainsi que cette dame)
    S'effarent en chemin ;

    Mais un rien les rassure,
    Un amical murmure,
    Le rire d'un humain.

Rédiger un commentaire

Maurice ROLLINAT

Portait de Maurice ROLLINAT

Maurice Rollinat, né à Châteauroux (Indre) le 29 décembre 1846 et mort à Ivry-sur-Seine le 26 octobre 1903, est un poète français. Son père, François Rollinat, était député de l’Indre à l’Assemblée constituante en 1848 et fut un grand ami de George Sand. Issu d’un milieu cultivé, Rollinat se met très... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto