Poème 'La biche' de Maurice ROLLINAT dans 'Les refuges'

La biche

Maurice ROLLINAT
Recueil : "Les refuges"

La biche brame au clair de lune
Et pleure à se fondre les yeux :
Son petit faon délicieux
A disparu dans la nuit brune.

Pour raconter son infortune
A la forêt de ses aïeux,
La biche brame au clair de lune
Et pleure à se fondre les yeux.

Mais aucune réponse, aucune,
A ses longs appels anxieux !
Et le cou tendu vers les cieux,
Folle d’amour et de rancune,
La biche brame au clair de lune.

Poème préféré des membres

angi et guillaumePrevel ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. Mon coeur est bleu comme la lune,
    Je n'ai qu'un ciel gris sous les yeux.
    Je voudrais rester dans mon pieu,
    Le jour est comme une nuit brune.

    D'un rimeur, étrange fortune,
    Ne surgit aucun chant joyeux ;
    Mon coeur est bleu comme la lune,
    Je n'ai qu'un ciel gris sous les yeux.

Rédiger un commentaire

Maurice ROLLINAT

Portait de Maurice ROLLINAT

Maurice Rollinat, né à Châteauroux (Indre) le 29 décembre 1846 et mort à Ivry-sur-Seine le 26 octobre 1903, est un poète français. Son père, François Rollinat, était député de l’Indre à l’Assemblée constituante en 1848 et fut un grand ami de George Sand. Issu d’un milieu cultivé, Rollinat se met très... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto