Poème 'Fréquence' de ATOS

Fréquence

ATOS

Un être passe en sombre saut

la ville ruisselle entre ses lignes.

A la dentelle de ses crocs se détache une grille

et sur son rail , le jour pousse son rideau.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS