Poème 'Inuit village' de ATOS

Inuit village

ATOS

Écrire c’est arracher le bout de la langue de la glace du temps. Toute victoire est un coup sort asséné contre la tranche plate du vivant. Rompre s’est scander, c’est provoquer par le mot la syncope du corps. Briser l’alliance des esprits par un mouvement soudain et intrépide d’un langage qui décide de ne plus suivre une logique prédestinée mais qui fait appel à un laisser penser afin de nous permettre d’accéder à l’espace qui en nous ne répond plus à rien. Écrire est donc la question pleine et entière qui exhorte le plus intensément l’esprit à faire réfléchir l’usage de son corps sur la surface brûlante et grandissante de la langue. Et c’est par son ricochet qu’il nous vient le gout particulier de l’entendre.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS