Poème 'Je guetterai ta bouche vermeille' de anne556

Accueil > Les membres > Page de poésie de anne556 > Je guetterai ta bouche vermeille

Je guetterai ta bouche vermeille

anne556

Demain, lorsque poindra l’aube
sur l’autel des frondaisons,
je quitterai la principauté des chênes,
et je te rejoindrai en la ville du Mans,

toi
dont le corps voluptueux
enflamme
les provinces de mon cœur.

L’harmonie guidera mes pas,
je boirai le péan des sources et des rus,
je guetterai ta bouche vermeille,
je n’hésiterai pas à me jeter

dans l’eau de tes prunelles où voguent
les souvenirs de nos étreintes.
Déjà, les oiseaux susurrent
les sept syllabes de ton prénom

que récite chaque jour
l’armoirie du vent.
Peu m’importera
l’état de mes vêtements

contre les épines des ronces,
peu m’importera ma fatigue,
je cueillerai dans les clairières
des tresses de chèvrefeuille,

et des couronnes de rimes,
que je te remettrai à mon arrivée,
puis
je t’épellerai des psaumes de Grâce,

et j’attendrai
le cœur battant
les
violettes de ta réponse.

Poème préféré des membres

guillaumePrevel a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS