Poème 'Je voudrais bien qu’on départage' de Anna de NOAILLES dans 'Poème de l'amour'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Anna de NOAILLES > Je voudrais bien qu’on départage

Je voudrais bien qu’on départage

Anna de NOAILLES
Recueil : "Poème de l'amour"

Je voudrais bien qu’on départage
Le double vœu qui me combat:
— Je souhaite ne vivre pas,
Mais je veux revoir ton visage!

Certes, la mort est le seul lieu
Qui convienne à ce corps trop triste,
Mais il faut encor que j’existe :
Je ne peux pas quitter tes yeux!

L’espace, le ciel, la nature
Me plaisent moins que le tombeau;
Je n’aime plus nulle aventure,
Mais savoir que tu vis est beau

Savoir que tu vis, être sûre,
D’être seule à le savoir tant!
Dois-je te faire la blessure
De te rendre moins existant ?

Qui veux-tu qui jamais respire
Ton être avec tant de grandeur?
— Et songe que tu me fais peur,
À moi, la meilleure et la pire!…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Anna de NOAILLES

Portait de Anna de NOAILLES

La comtesse Anna-Élisabeth de Noailles, née princesse Bibesco Bassaraba de Brancovan, est une poétesse et romancière française, d’origine roumaine, née à Paris le 15 novembre 1876 et morte à Paris le 30 avril 1933. Née à Paris, descendante des familles de boyards Bibescu et Craioveşti de Roumanie, elle est la fille du... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto