Poème 'J’écris ; entre mon rêve et toi la lampe chante' de Charles GUÉRIN dans 'Le coeur solitaire'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Charles GUÉRIN > J’écris ; entre mon rêve et toi la lampe chante

J’écris ; entre mon rêve et toi la lampe chante

Charles GUÉRIN
Recueil : "Le coeur solitaire"

J’écris ; entre mon rêve et toi la lampe chante.
Nous écoutons, muets encor de volupté,
Voleter un phalène aveugle dans la chambre.
Ton visage pensif est rose de clarté.

Tu caresses les doigts que je te laisse et songes :
 » Si vraiment il m’aimait ce soir, écrirait-il ?  »
Tu soupires, tes mains tressaillent, et tes cils
Palpitent sous tes yeux en fines grilles d’ombre.

Je devine un chagrin secret, et je t’attire ;
Tu fais sous mon baiser un effort pour sourire,
Et voici que, longtemps, le coeur lourd de sanglots,

Silencieuse et sans vouloir être calmée,
Tu pleures, inquiète et jalouse des mots
Qui te parlent de notre amour, ma bien-aimée.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Charles GUÉRIN

Portait de Charles GUÉRIN

Charles Guérin, né le 29 décembre 1873 à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), où il est mort, le 17 mars 1907 est un poète français. Il appartient à une grande dynastie d’industriels lorrains, propriétaire de la célèbre Faïencerie de Lunéville-Saint-Clément, connue aussi sous le nom Keller et Guérin. Au sein de sa... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto