Poème 'La Dune aux loups' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > La Dune aux loups

La Dune aux loups

ATOS

Beaucoup de mots d’encre
de regards de silences et de pas
tellement de chevaux de bois
couchés dans le sable
comme des croix plantées sur une carte
qu’un vent du nord recouvrira
une ligne d’humains
à tour de bras, à bout de mains,
et cette petite âme qui boite
à travers dune
comme un fétu de Lune
qui trotte et clignote
qui ne compte plus ses pas
et qui regarde les chevaux de bois.
Trop de chiffres
Plus assez de mots
tellement de corps dans l’eau
des milliers de messages s’accrochent à la peau
un désastre sur les eaux.
Beaucoup de mots d’encre
de regards mais toujours
Toujours l’Espoir
planté dans le sable
et qui pousse comme le chant d’un million d’oiseaux
un signe
à tire d’ailes
pour cette petite âme là-bas
qui touchera son rêve
et qui emporte avec elle l’histoire
des chevaux de bois.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS