Poème 'La lanterne' de ATOS

La lanterne

ATOS

L’esprit de nos routes devrait toujours suivre la lanterne du cœur.
Intranquilles et solitaires,
nous sommes l’écoute d’un souffle que doit ignorer notre peur.
Nos choix balisent nos pistes, nos pas nous les écrivent,
nos heurts les recouvrent, et tous nos chants les mémorisent.
En notre état de vieille nous mesurons l’étendue d’un temps
qu’il nous revient de parcourir pour ne pas tomber en reste dans un lac de chimères.
Nous naviguons et cheminons, à l’encontre du sommeil,
pour redonner au soleil le visage d’un horizon.
Et toi, marcheur téméraire, lorsque tu perdras tout repère
rappelle à toi cette lumière.
Tu ne pourras te reconnaître qu’en son nom.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS