Poème 'La mire' de ATOS

La mire

ATOS

L’étoile visage, demi corps démis de parole,
un poing, une force, une colère et la rage
désaccord en mirage fini,
brise vitre la digue du dit
retrait la ligne ,signe du déni
point sur ton bruit, crâne en épi
craquelure gerçure visage demi
miroir fracture, lèvres virages,
visage sourit,
éclats, rayons de nuit,
silence du bruit
Sourit visage,
à cette mire en rivage
Sourit !
la main vient te rougir
de la pointe de l’obscur.
Elle encoche le mépris.
L’étoile en plein visage
Dans un miroir tombe la nuit.
Sourit donc à ce rivage
Le bruit.. entends tu ?
Un bruit et rien n’est plus.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS