Poème 'La pleine fosse' de ATOS

La pleine fosse

ATOS

On reconnaît toujours l’origine d’un troupeau à l’odeur de son lisier,
mais c’est à la sortie de son bourbier que l’on estime la grandeur d’un peuple.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS