Poème 'L’araignée' de ATOS

L’araignée

ATOS

Le cul en l’air
La tête sous l’oreiller
Ne bouge pas!
Tout va péter!
Cesse de gesticuler
Arrête de pérorer
Ne fais plus un pas!
Attention! Ça va péter!
Le cul en l’air
La tête sous l’oreiller
J’attends que tout s’envole en fumée
Six heures déjà…
Tiens, j’entends la pluie tomber…
Je n’avais pas vu cette araignée!
Je me gratte le pied droit…
Je ne risque rien,
Rien ne se passe…
Je ne bougerai pas…
La pluie vient de s’arrêter
Pourquoi cette araignée semble t-elle m’observer?
Le cul en l’air la tête sous l’oreiller
Fais comme moi!
Tu seras en sécurité!!!
Mais… Arrête!
Qu’est ce que tu fais?
Lâche cet oreiller
Compte tes arpions
Ce soir c’est lampion !
Viens on va sauter dans les flaques
On va trinquer, on va chanter,
On va sauter de tables en fables !
Allez bouge!
Viens courir sur la dalle!
Même cette araignée est déprimée
à te regarder ramper.
Je te dis que tout va péter!
Je reste là!
Et puis après qu’est ce que tu feras?
Après quoi?
Après…
Quand tout autour de toi
Il n’y a aura plus rien.
Qu’il ne restera que des ruines sur la dalle,
Et une araignée qui
se demandera pourquoi elle n’a plus de pattes…
Hein? Dis-moi qu’est ce que tu feras?
Te te relèveras le cul en basse fosse et l’oreiller en vrac!
Mais moi je ne ne serai plus là!
Ensevelie sous la dalle, partie en fumée,
Alors à quoi ça sert que tu restes là ,dis moi?
Je suis en sécurité!
Et bien, reste seul avec ton linceul !
L’araignée et moi, ce soir,
On va tout faire péter!

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS