Poème 'L’arche' de ATOS

L’arche

ATOS

Dans le monde que je sais,
les mots ont leur poids avant même de prendre votre étoffe.
Ils ont une couleur aussi précise qu’un geste.

Dans le monde que je sais,
Une parole vaut ce qu’elle rêve,
et le silence ne connaît pas l’absence.

Dans votre monde que je connais,
les mots emplissent bien des silences
et ne savent donner que le reflet de vos absences.

Dans votre monde, que je connais, ,
la parole ne répond pas à votre geste
et c’est sous cette étoffe qu’il faut vous deviner.

Dans le monde que j’espérais,
les mots formaient une arche de parole
sous laquelle la couleur de l’homme se reflétait.

Dans le monde que j’espérais
délivré de l’absence et du silence
un rêve venait à marcher.

Pile du pont du Garon (source : RAE)

Pile du pont du Garon (source : RAE)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS