Poème 'Le banc' de turia

Le banc

turia

Un jour me promenant dans un parc
Je vis au travers des rayons du soleil
Une femme assisse sur un banc, un livre à la main
Quelle merveille me suis-je dit
Ou pensais-je ; je ne sais
Tant sa beauté rayonnait et rivalisait avec l’astre du jour
Je me suis approché, à pas feutré, à la manière d’un félin
Comme attiré par une force irrésistible
Puis me suis assis sans bruit près d’elle
Sans mouvement brusque, inerte,
De peur de la voir s’envoler effarouché, à tire d’ailes
Là assis, je l’ai contemplée,
Comme on fait lorsqu’on regarde un tableau de maitre,
Tel Botticelli, Raphaëlle, ou encore de Vinci
N’osant lui parlé, le ventre noué, subjugué, par cette merveille
Je l’ai regardée une éternité,
Assis sur ce banc couvert de stigmates amoureux
Puis elle s’est levée,
Sans un mot, sans un regard, indifférente, s’en est allée,
Vers la foule anonyme
Moi tétanisé, paralysé, rêveur et débité,
Je suis resté-là jusqu’au coucher de l’astre lumineux
Depuis ce jour,
Tous les matins,
Je l’attends, sur ce banc, d’une attende vaine,
Mais évidemment, elle n’est jamais apparue
Peut-être était-ce un mirage, ou un rêve, ou encore un fantasme
Seul le banc peut s’en rappeler,
Lui à qui de multiples couples,
Lui ont confié leurs amours, leurs larmes, et leurs secrets.
Agro salvatore

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

turia

Image de turia

Nom : AGRO

Prénom : Salvatore

Naissance : 11/12/1953

Présentation : Textes écrits par la furie de transmettre mes sentiments sur plusieurs sujets, je ne suis pas un poète je m'en ai pas la capacité,ni la formation pour ce faire, mais ces textes sont appréciés...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS