Poème 'Berce-moi chérie' de merhouar

Berce-moi chérie

merhouar

Que peuvent-ils alors servir les mots princesse ?!
Si eux aussi se meuvent autant de ta finesse,
Si eux aussi se bloquent dans ma gorge nouée,
O, toi, dont la douceur fait des feux une nuée !

Fais-moi l’honneur chérie d’écouter mon silence
Chantant rêveusement ton charme, ta clémence,
De fondre en moi le gel dont m’a couvert l’ennui,
De peindre en lumière ma vie, mes jours, mes nuits…

Si j’ose bien parler, je vais prier courbé
D’être alors par miracle à jamais ton bébé,
Te voir, moi dans tes bras, entrain de m’allaiter
De ta tendresse extrême ; or être ton gâté.

Rends-moi mes sens, ma langue. Rends-moi-moi que je dise
A pleine voix : t’aimer m’est statut, m’est divise,
Et vivre alors sans cœur n’est plus qu’une agonie.
Berce-moi donc chérie encor cent décennies !!

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS