Poème 'Le Bois de la Roche' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

Le Bois de la Roche

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

À mon ami, M. le sénateur Forget.

Voici le flot jaseur ; le castel est tout proche,
Encadré de jardins, de bosquets, de maquis ;
Un grand peintre en ferait un ravissant croquis :
Cet asile enchanté, c’est le Bois de la Roche.

Au seuil où nous attend l’accueil le plus exquis,
Un groupe radieux sourit à notre approche ;
On sent comme un fumet de faisans à la broche :
Sommes-nous au manoir d’un duc ou d’un marquis ?

Nenni ! c’est mieux : ici, vous êtes chez un homme
Que vénère le pauvre et que le riche nomme
D’un nom fier que jamais nul souffle n’a terni.

Un sage ! sous son toit tout charme et tout repose ;
C’est la simple amitié qui vous reçoit sans pose
Près d’un heureux foyer que le ciel a béni.

(1902)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS