Poème 'Le fablier' de ATOS

Le fablier

ATOS

L’aile d’oiseau est fablier
A travers les verres et les étoffes
un mot follet au présent fort

à la porte d’une aurore
Porte métal d’un siècle dort

Murmure de sable
- rêve de glace
L’ample métal d’un verbe d’or.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS