Poème 'Le moulin' de ATOS

Le moulin

ATOS

J’aurais du d’une maison – cheval bleu et regard flamme -
j’aurais pu de là d’un regard porte – la clé de son secret
sur une terrasse en feuille forte – ou, j’aurais su de ce silence
faire lettre morte – tourner les mots dans les étoiles
et te vouloir comme jamais – mille et une fois nous aurions su
à cette eau vive devenue folle.

Poème préféré des membres

Loic a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS