Poème 'Le Pied d’Atalante' de Théophile GAUTIER dans 'Un douzain de sonnets'

Le Pied d’Atalante

Théophile GAUTIER
Recueil : "Un douzain de sonnets"

Ce petit pied, plus vif que le pied d’Atalante,
Qu’à Trianon vantaient vos amis assemblés,
Sans la courber, marchant sur la tête des blés,
Et qui fait de l’oiseau trouver l’aile trop lente ;

Ce pied que l’amour suit sous la robe volante,
Et qui ne laisse pas dans les chemins sablés
La trace qu’à jamais gardent les cœurs troublés,
Vous m’en avez promis l’empreinte ressemblante.

Comme serre-papiers sur mes vers se posant,
De l’étroit brodequin la semelle d’ivoire
Empêchera le vent d’emporter mon grimoire.

Et mes vers germeront sous ce poids caressant,
Comme on voit, dans un pré que foule une déesse,
Naître et s’ouvrir les fleurs sous le pied qui les presse !

Trianon, 1867.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Mangeurs de pommes
    -----------------------------

    Eve eut tort de goûter cette pomme excellente
    Devant tous les démons autour d'elle assemblés ;
    Adam fut condamné à cultiver du blé,
    Trimant avec le boeuf à la démarche lente.

    Mais la faune du sol et la faune volante
    Goûte toujours ce fruit, qui de grâce est comblé ;
    Les animaux sont purs, leur coeur n'est pas troublé,
    Ni leur esprit confus, ni leur âme tremblante.

    Ils mâchent cette chair, blanche comme l'ivoire,
    Sans réfléchir aux lois qu'énoncent les grimoires,
    La question du péché jamais ne se posant.

    Les bêtes du jardin n'ont ni dieux, ni déesses,
    Ni conscience-grillon, ni surmoi qui les presse ;
    Mais leur recueillement, je le trouve imposant.

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto