Poème 'Les dauphins' de ATOS

Les dauphins

ATOS

Des moulins bateaux s’envolent aux portes des rivières.
Il tourne dans leur miroir l’écaille des sirènes.
En conversant par le soir aux carapaces des fontaines,
ils parlent lentement en découvreur du ciel.
Quelques histoires de lune ou de deux cents hommes plus tard
ils attacheront une myriade de dauphins à la légende d’une pomme.

Poème préféré des membres

Loic a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS