Poème 'Les hommes' de Kisa

Les hommes

Kisa

je les aime
quand doucement ils traînent
jeunesse en quarantaine
leurs pas maladroits

si fragiles
qu’ils se cachent pour aimer
ils s’inventent des secrets
quand ils ont trop froid

ils prennent des bateaux
laissent glisser leur main dans l’eau
ils se croient très forts
en chercheurs de trésors

dans leurs yeux le décor
c’est un enfant qui dort

j’ai beaucoup de tendresse pour les hommes

quand ils rient
dans nos jupons à fleurs
ils jouent à tourne-coeur
blessés chaque fois

ils oublient
dévalant les hasards
d’un amour qui s’égare
un lit sans mémoire

ils prennent des bateaux
laissent aller leur main dans l’eau
ils se croient très forts
en chercheurs de trésors

dans leurs yeux le décor
c’est un enfant qui dort

j’ai beaucoup de tendresse pour les hommes

je les aime
lorsqu’à leurs cheveux gris
les regrets se marient
ils serrent fort les doigts

nostalgiques
lorsque les années passent
que les rêves s’effacent
sur l’ardoise en bois

ils prennent des bateaux
laissent aller leur main dans l’eau
ils se croient très forts
en chercheurs de trésors

quand leurs yeux pleurent encore
comme un enfant s’endort

j’ai beaucoup de tendresse pour les hommes

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. J'adore la façon dont vous décrivez les hommes, j'ai remarqué que c'est une texte ironique.

  2. Inépuisable source de souffrance et pourtant oui, je les aime...

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS