Poème 'Pardonnez…' de Kisa

Pardonnez…

Kisa

j’me sens l’âme Ophélie
noyée le long du lit
j’ai le cœur allongé
j’voudrai bien qu’on m’oublie
qu’on me prenne mes jours de vie
qu’on m’défende de rêver

pardonnez…

mais il y a des heures qui s’écœurent ,seules
mes langueurs s’écoulent et se meurent ,douces
j’aime sens l’âme à rebours
nouée comme un détour
j’ai le cœur allongé
le premier qui m’secourt
qu’on l’pende en haut de la tour
qu’on l’empêche de pleurer

pardonnez

mais il y des heures qui s’écœurent, seules
mes langueurs s’écoulent et se meurent , douces
j’veux faire souffrir personne
brulés, les mots résonnent
sur mon cœur allongé
j’veux seulement qu’on m’oublie
qu’on prenne mes jours de vie
qu’on m’défende de rêver

pardonnez

mais il y a des heures qui s’écœurent seules
mes langueurs s’écoulent et se meurent , douces

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS