Poème 'Letrilla' de Théophile GAUTIER dans 'España'

Letrilla

Théophile GAUTIER
Recueil : "España"

Enfant, pourquoi tant de parure,
Sur ton sein ces rouges colliers,
Ta clef d’argent à ta ceinture,
Ces beaux rubans à tes souliers ?

— « La neige fond sur la montagne,
L’œil bleu du printemps nous sourit :
Je veux aller à la campagne
Savoir si le jasmin fleurit. »

Pour moi ni printemps ni campagne,
Pour moi pas de jasmin en fleur ;
Car une peine m’accompagne,
Car un chagrin me tient au cœur.

Grenade.

Poème préféré des membres

spleennetwork a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS