Poème 'L’île enchantée' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > L’île enchantée

L’île enchantée

ATOS

Bon alors ça y est !
ils sont en colère !
Pas d’accord !
Pas contents !
Ils sont en colère !
Vous rigolez, Vous y avez cru ?!
Ils ne sont que déçus !
Déçus !
Les beaux jouets ?
Les ont jamais reçus!
Déçus d’avoir été invités à une fête
Où tous les plats étaient sous clé !
Il a promis !
Il a menti !

Un peuple de Pinocchio !
Qui ne s’échappera jamais de l’île enchantée !
Et qui finira dans le ventre d’une poubelle !
Bein, oui… y a plus de baleine…
Alors on défile,
On s’agite,
On sort les drapeaux !
Ça y est !
Sont en colère !
Sont pas contents !
Sont pas d’accord !
Tous nous assurent que dans l’urne
ils n’ont pas mis une goutte à côté !
Il y vont tous de leur chanson,
De leur écrit, d’ leur opinion.
Il faut bien suivre la tendance,
Après avoir marché en cadence !
Tous,
il l’avaient bien dit !
Tous,
L’avaient bien prédit !
Tous,
Maintenant changent de côté !
C’est toujours dans ces moments
que la France reconnaît ses enfants !
Tous collabos, tous résistants !
A droite ! A bas bord
A gauche ! A tribord
En bas ! Côté jardin !
En haut ! Côté cour !
Et tous sont prêts à se battre !
Pousse toi de là que je m’y mette !
Casse toi pauvre con !
Çà galope dans les étages
Çà dévale les escaliers
Et ça se répand sur les boulevards
Et ça enrage dans le journal !
Et bein…
Voilà !
Sont pas contents !
Très en colère
Plus du tout d’accord !
Il a promis ?
Il a menti !
Ils auraient bien voulu que ça marche
L’ordre nouveau ils en rêvaient.
Ce gâteau à la crème
Ils l’auraient bien avalé!
A cette époque c’est bizarre,
Ça ne leur donnait pas la nausée!
Ne croyez pas à la révolution !
Pas la peine d’allumer les lampions
Allez plutôt aux champignons !
C’est la saison !
Sont pas vraiment méchants !
Il gueulent seulement leur déception.
Ils revendiquent leur retraite
Et veulent toujours ressembler un jour à leur patron !
Mais c’est avant la tempête
Qu’ils auraient du se servir de leur tête !
Bein non,
L’auront pas la belle auto !
Bein non,
I z’iront pas à Marrakech !
Bein, non,
N’entreront jamais dans leurs salons !
Z’étaient trop nombreux !
Pensez donc
Un seul gâteau !
Alors voilà,
Ils ont déçus.
Il a promis ?
Il a menti !

Avant ils n’en avaient aucune… d’idée!
Ils n’en ont guère plus à présent !
Mais faut toujours ramer dans le courant…
Et le criquet ?
Où est ce qu’il est passé ?
Dans une boite, sur un marché de St Tropez !
Et la fée sornettes
Où est qu’elle est ?
Elle est coachée là sur le mur des cités !
Alors ça y est !
Sont en colère !
Sont plus contents !
Z’ont vraiment l’air très fâché !

Gepetto?
Lui il en a par dessus le rabot,
Il va rester dans son bistrot,
Et pis y jouera au rapido.
Faut plus lui raconter d’histoires !
Les têtes de bois ?
Çà a toujours fait
De très bons manches de pioche !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS