Poème 'L’imparfait du subjectif' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > L’imparfait du subjectif

L’imparfait du subjectif

ATOS

J’aime toujours à l’imparfait.
C’est ainsi que soupire mon plaisir.
Une caresse qui repousse le temps.

« Il faut que je te quitte ».
Voilà la cruauté de ce présent.

« Chaque nuit nous enlaçait »
Voici donc la douceur du passé.

J’aime l’imparfait.
Que s’étire le présent de mon désir,
Que je découvre le visage de cet instant.
Que cet amour résiste encore un peu
à la venue d’autres printemps.

T’aimer m’offrait le temps de tes baisers
Partir me livre la douleur de te quitter.

Regarde,
Ici se grave chaque jour
Le temps auquel demain je t’aimerai.

Aime moi longtemps encore à l’imparfait,
et je saurai, toujours en moi, te composer.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS