Poème 'L’infidélité me déplaît…' de Théophile de VIAU dans 'Œuvres poétiques - Première partie'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Théophile de VIAU > L’infidélité me déplaît…

L’infidélité me déplaît…

Théophile de VIAU
Recueil : "Œuvres poétiques - Première partie"

L’infidélité me déplaît,
Et mon amour juge qu’elle est
Le plus noir crime de la terre.
Lorsque les dieux firent venir
Les premiers éclats du tonnerre,
Ce ne fut que pour la punir.

La déesse qui fait aimer,
Des flots de l’inconstante mer
Sortit à la clarté du monde.
Or, Vénus, si ton doux flambeau
Fût venu d’ailleurs que de l’onde,
Sans doute il eût été plus beau.

Ce qu’un hiver a fait mourir,
Un printemps le fait refleurir,
Le destin change toute chose,
Mon amitié tant seulement,
Vos beaux lys et vos belles roses,
Dureront éternellement.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Théophile de VIAU

Portait de Théophile de VIAU

Théophile de Viau, né entre mars et mai 1590 à Clairac et mort le 25 septembre 1626 à Paris, est un poète et dramaturge français. Poète le plus lu au XVIIe siècle, il sera oublié suite aux critiques des Classiques, avant d’être redécouvert par Théophile Gautier. Depuis le XXe siècle, Théophile de Viau est défini... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto