Poème 'Liquidation' de ATOS

Liquidation

ATOS

Ils ont mis mon père en usine,
Dès l’âge de quinze ans.
Mon père est en usine
Depuis bientôt trente ans.
Ils veulent commuer sa peine,
Convertir sa soumission,
Continuer à le rendre servile.
Alors, ils ferment les grilles,
Arrêtent les machines.
Les dés sont jetés.
Ils ramassent leurs billes.
Mais, mon père est dans l’usine,
Devenant seul maître de cette fin.
Demain serait trop lourd de chagrin.
Ils vont mettre à la casse sa fierté,
Calibrer ses projets,
Broyer ses souvenirs,
Laminer son avenir.
Le pantin est devenu ivre,
Et arrache ses fils.
Il s’est offert, pour une fois,
le droit de résister !
De ne plus accepter
Les caprices de ces enfants gâtés.
Ils veulent l’arraisonner !
Raisonner le prisonnier !
Maîtriser le forcené !
Mais lorsque le matin s’est annoncé,
Mon père est devenu Libre !
Et leur usine est partie en fumée !

Aux Conti
Aux Molex etc..etc…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

ATOS

Image de ATOS

Nom : SHRIQUI GARAIN

Prénom : Astrid

Naissance : non renseigné

Présentation : https://dutremblementdesarchipels.blogspot.fr/

Accéder à sa page de poésie

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto