Poème 'Naufrage' de ATOS

Naufrage

ATOS

J’aurai vécu jusqu’à toi.
Et je ne le savais pas.
J’avais perdu le souvenir de tes rives.
La dernière vague m’emportait.
J’étais à la dérive,
Ta terre, toujours, m’attendait.
Je ne savais pas qu’il me fallait te revenir.
Quel rocher avait donc fracasser ma mémoire?
Quelle tempête m’ infligeait l’ignorance de ta peau?
Toujours entre deux eaux
Je pensais te reconnaître
Toi
Dont j’avais laissé emporter le nom par les flots.
J’ai donc vécu jusqu’à toi,
A en perdre toute raison.
Le jour s’achève
ll est des horizons.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS