Poème 'Obus couleur de lune – Écoute s’il pleut' de Guillaume APOLLINAIRE dans 'Calligrammes'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Guillaume APOLLINAIRE > Obus couleur de lune – Écoute s’il pleut

Obus couleur de lune – Écoute s’il pleut

Guillaume APOLLINAIRE
Recueil : "Calligrammes"

Écoute s’il pleut écoute s’il pleut
puis écoutez tomber la pluie si tendre et si douce
soldats aveugles perdus parmi les chevaux de frise sous la lune liquide
des Flandres à l’agonie sous la pluie fine la pluie si tendre et si douce
confondez-vous avec l’horizon beaux êtres invisibles sous la pluie fine
la pluie si tendre la pluie si douce

Les longs boyaux où tu chemines
Adieu les cagnats d’artilleurs
Tu retrouveras
La tranchée en première ligne
Les éléphants des pare-éclats
Une girouette maligne
Et les regards des guetteurs las
Qui veillent le silence insigne
Ne vois-tu rien venir

au Périscope

La balle qui froisse le silence
Les projectiles d’artillerie qui glissent
Comme un fleuve aérien
Ne mettez plus de coton dans les oreilles
Ça n’en vaut plus la peine
Mais appelez donc Napoléon sur la tour
Allô

Le petit geste du fantassin qui se gratte au cou où les totos
le démangent
La vague
Dans les caves
Dans les caves

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto