Poème 'Offrande péruvienne' de Claudel

Accueil > Les membres > Page de poésie de Claudel > Offrande péruvienne

Offrande péruvienne

Claudel

L’Inca arracha le cœur de ses victimes
Causant une forte odeur à ses narines.

Le sang ruisselait sur l’escalier divin
Comme un serpent ginglet dans un mauvais vin.

Un tatou léchant le liquide sanglant
Vociféra bêtement un cri cinglant.

Au loin, la musique d’un triste tango
Versa le sang d’un lyrique charango.*

* Guitare à quatre cordes d’Amérique du sud fait avec une carapace de tatou.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / octobre 2019

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS