Poème 'Le brouillard' de Claudel

Le brouillard

Claudel

Dans un matinal brouillard opaque et gris,
J’entendis au loin une corne de brume
D’un bateau morne et solitaire telle une
Baleine pleureuse cherchant son petit.

Les mouettes volaient bas dans le ciel gris,
Les cormorans noirs somnolaient dans la brume
Et les écrevisses ambrées sortaient une
À une d’un trou sablonneux et petit.

Dans mon cœur nuageux, vaporeux et gris
Où la brise embaumait le vent et la brume
D’un parfum poissonneux, je peinais comme une
Truite arc-en-ciel dans un ruisseau trop petit.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / août 2018

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS