Poème 'Oh Muse !…' de Hamid54

Oh Muse !…

Hamid54

Réanime-moi donc ma pauvre flamme éteinte !
Je doute fortement en traversant mes jours.
Te sentant lointaine, encor molle ton étreinte,
Dans tes pales élans aux déficients contours.

J’entrevois maintenant, à la clarté de l’aube,
Les leurres des printemps à mon cœur amorcé,
Cédant à la magie et la beauté ‘improbe’,
Tel Ulysse cédant sous les fers de Circé.

Je n’ai pas assez pris de ton sublime fluide ;
Est-il bien convenant de supporter ce vide,
Lorsque de ton beau sein, j’ai tété tendrement ?

Que la terre m’avale et que mon âme avide,
Qui attend tout de toi, s’enlise pauvrement,
Dans l’oubli du néant et l’absence impavide.
_____________
Images et Sensations – COPYRIGHT©
ISBN 978.9947.30.246.0

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Hamid54

Image de Hamid54

Nom : Hamid

Prénom : Abed

Naissance : 28/10/1954

Présentation : Bonjour à tous. Je m'appelle Hamid Abed, Je suis de Kabylie, en Algérie. Retraité de la fonction publique depuis quelques années. Depuis ma retraite, je me suis consacré à l'écriture de la...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS