Poème 'Pavillon' de ATOS

Pavillon

ATOS

C’est beau un gamin à sa fenêtre.
Ça inviterait l’espoir à pousser ta porte.

Même quand c’est triste,
c’est beau. Un gosse,
qui te r’garde,
en dehors.

C’est dingue ce qu’ça peut être gentil
les lèvres d’un môme qui viennent se poser sur une vitre.

C’est comme un pansement qui viendrait s’poser sur ton cœur.
Du coup t’as plus mal,
Là, tu vois ? ça y est…
c’est fini!

Poème préféré des membres

VVAL a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Trop vrai! Je le vois derrière sa fenêtre... même il dessine avec son doigt, son rêve sur la buée....

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS