Poème 'Peut-être – L’addictionnaire I' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > Peut-être – L’addictionnaire I

Peut-être – L’addictionnaire I

ATOS

ll faudrait être fou, ou déjà mort peut être pour refuser le peut être. Cette respiration qui s’entrouvre à la porte du monde. Peut être. Pour rien, pour peu, peut être et encore, à mi chemin, encore, en repartir – de là – comme l’achèvement infiniment simple de l’élan. Le seul destin de parole. La dernière arche du geste. La supposition du déséquilibre. La mise en écho de la peur. Un frémissement dans l’échine des mots. La désentrave ou l’alliance. Comme un corps qui se propulse et qui tend au mouvement qu’il dessine dans son rêve. Le déroulement obscur qui féconde l’ahurissement du monde.Peut être. Oui. Ou alors tout – et peut être.
S’exiger à être vivant comme on redresse son geste contre l’absurde poussée du néant.

Poème préféré des membres

VVAL a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS