Poème 'Plus qu’aux bords Aetëans le brave fils d’Eson' de Joachim DU BELLAY dans 'Les antiquités de Rome'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Joachim DU BELLAY > Plus qu’aux bords Aetëans le brave fils d’Eson

Plus qu’aux bords Aetëans le brave fils d’Eson

Joachim DU BELLAY
Recueil : "Les antiquités de Rome"

Plus qu’aux bords Aetëans le brave fils d’Eson,
Qui par enchantement conquit la riche laine,
Des dents d’un vieux serpent ensemençant la plaine
N’engendra de soldats au champ de la toison,

Cette ville, qui fut en sa jeune saison
Un hydre de guerriers, se vit bravement pleine
De braves nourrissons, dont la gloire hautaine
A rempli du Soleil l’une et l’autre maison :

Mais qui finalement, ne se trouvant au monde
Hercule qui domptât semence tant féconde,
D’une horrible fureur l’un contre l’autre armés,

Se moissonnèrent tous par un soudain orage,
Renouvelant entre eux la fraternelle rage
Qui aveugla jadis les fiers soldats semés.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Alice au pays des dragons
    --------------------------------

    Alice voyageant aux lieux de déraison
    Sur son menu mollet remonte un bas de laine ;
    Les moutons du miroir sont partis par la plaine,
    Ils craignent le dragon qui brûle leur toison.

    J’eusse aimé parcourir, en ma jeune saison,
    Ce pays des reflets, dessous la lune pleine,
    Ni le cavalier fou, ni la reine hautaine
    Ne m’auraient dégoûté d’avoir fui ma maison.

    J’eusse écrit des sonnets, dans cet étrange monde
    Qui ma modeste plume aurait rendue féconde,
    Bâtissant un hommage au maître Mallarmé.

    Alice ne craint pas la clameur de l’orage,
    L’absurdité des jours ne me met pas en rage ;
    J’observe les cailloux qu’en chemin, j’ai semés.

Rédiger un commentaire

Joachim DU BELLAY

Portait de Joachim DU BELLAY

Joachim du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l’origine de la formation de la « Pléiade », groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, « la Défense et illustration de la langue... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto