Poème 'Pomme ronde…' de Rainer Maria RILKE dans 'Sonnets à Orphée'

Pomme ronde…

Rainer Maria RILKE
Recueil : "Sonnets à Orphée"

Pomme ronde, poire, banane
et groseille… Tout cela parle
de vie, de mort dans la bouche. Je sens…
Lisez plutôt sur le visage de l’enfant

lorsqu’il mord dans ces fruits. Oui, ceci vient de loin.
Sentez-vous l’ineffable dans votre bouche ?
Là où étaient des mots coulent des découvertes,
comme affranchies soudain de la pulpe du fruit.

Osez dire ce que vous nommez pomme.
Cette douceur qui d’abord se concentre,
puis, tandis qu’on l’éprouve, doucement érigée,

se fait clarté, lumière, transparence.
Son sens est double : terre et soleil.
Expérience, toucher : ô joie immense !

Poème préféré des membres

Nanouchkafab44 a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. La corbeille de fruits est comme une assemblée
    Muette, dont la langue est faite de parfums.
    Pomme, poire et banane ont un débat sans fin ;
    De leurs douces odeurs, la maison est comblée.

  2. Dame des pommes
    ---------------

    Un serpent dans le silence
    Rumine un futur méfait ;
    N’en soyez point stupéfaits,
    Maléfique est son essence.

    Le jardin n’est pas immense,
    En quelque jours il fut fait ;
    D’une magie c’est l’effet,
    Reflet d’une transcendance.

    Voici deux individus ;
    Un fruit leur est défendu,
    À la Femme autant qu’à l’homme.

    Il devront porter leur croix,
    Exilés de cet endroit ;
    Roi maudit, reine des pommes.

  3. Fruit d’automne
    -------------

    Mon écorce et ma chair sont blanches,
    Mon goût peut plaire à ton gosier ;
    Tu n’auras rien du cerisier,
    Lui qui a dénudé ses branches.

    Si tu aimes les saveurs franches,
    Remplis de fruits ton grand panier ;
    Assieds-toi sous le marronnier,
    Le troisième, celui qui penche.

    La dryade dira tout bas
    Deux mots pour bénir ton repas ;
    Mais ils seront en langue verte.

    Et plus tard, reviens-moi souvent,
    Qu’il pleuve ou qu’il fasse du vent ;
    Ces délices te sont offertes.

  4. * * *
    ----

    Fruits de vos entrailles
    Offert à l'eucharistie,
    Plus un coup de rouge.

Rédiger un commentaire

© 2024 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS