Poème 'Pouèt' de PhulanKile

Pouèt

PhulanKile

Comme une loque
Avachie,
Bêlant qu’elle est
Maudit
Sous les nues équivoques
Engloutie
D’extraordinaires signes à la craie
Sur sa cervelle démunie
Suintaient la crasse de sa sueur
Et l’eau salée de bien futiles pleurs
Sur sa carcasse myope assoupie.

8 vendémiaire 213

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS