Poème 'Poussière de toile' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > Poussière de toile

Poussière de toile

ATOS

Mon ange
Je vois bien sur ta toile tout ce que tu me peins
Ce que tu demandes, ce que tu crains,
Ceux que tu cherches, ceux que tu fuis
Je vois sur ta toile des couleurs étranges
Tes terreurs et ton ailleurs
Tu me donnes ce que tu vois
Ce qui se tourmente en toi
Ce qui s’étrangle au creux de toi
Ce qui t’emporte en silence
Je ne pourrai jamais comprendre
Moi qui suis en dehors de toi
Moi qui suis poussière de toile
Je sens tes couleurs
Comme on sent la peur,
Comme on renifle la sueur
«Vois ce qui vit en dedans de moi»
Voilà ce que tu me peins
Inlassablement, fiévreusement
L’arbre est une main
Ton soleil inhumain
Un regard de lierre
Une lande exsangue
Ta peur qui se teinte
Tes bleus qui tourbillonnent
Tes jaunes qui attisent
Tout ton noir qui éventre
Et tout ce vert qui précipite
Voilà mon ange les maux que tu me peins
En plein regard,
Voilà ce qui me vient
lorsque tu te peins
Une belle couleur étrange
Un monde qui te ressemble
Tu peins comme on frémit
Tu peins tout ce qui t’est
Tu peins ce que l’on tait
Je vois bien sur ta toile tout ce que tu me peins
Mon Ange
Et à tant voir
Je ne dirai rien.

Poussière de toile

"Le Ciel étoilé", par Vincent Van Gogh (1889)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS