Poème 'Retraite' de Albert SAMAIN dans 'Le chariot d'or'

Retraite

Albert SAMAIN
Recueil : "Le chariot d'or"

Remonte, lent rameur, le cours de tes années,
Et, les yeux clos, suspends ta rame par endroits…
La brise qui s’élève aux jardins d’autrefois
Courbe suavement les âmes inclinées.

Cherche en ton coeur, loin des grand’routes calcinées,
L’enclos plein d’herbe épaisse et verte où sont les croix.
Écoutes-y l’air triste où reviennent les voix,
Et baise au coeur tes petites mortes fanées.

Songe à tels yeux poignants dans la fuite du jour.
Les heures, que toucha l’ongle d’or de l’amour,
À jamais sous l’archet chantent mélodieuses.

Lapidaire secret des soirs quotidiens,
Taille tes souvenirs en pierres précieuses,
Et fais-en pour tes doigts des bijoux anciens.

Poème préféré des membres

Nanouchkafab44 a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. son depart fut vif ,la terre s'est ouverte devant moi ,me promenant jardin VAUBAN je rencontre Albert SAMAIN , je me taille en pierres precieuses ces souvenirs qui ne seront jamais anciens tant ils sont brillants d'amour quotidien ;ils resteront toujours a mon doigt tant que je viellirais puis je lui tendrais au moment qu il lui plaira et nous en rirons alors nous en faisant des boules de neiges

  2. Je dois rediger un commentaire sur poème, et a part la nostalgie je ne sais pas vraiment quoi dire .. Des idées ?

  3. Sur ce poème*

  4. Moi aussi et suis en galère , je dois rendre demain

Rédiger un commentaire

Albert SAMAIN

Portait de Albert SAMAIN

Albert Samain, né à Lille le 3 avril 1858, mort à Magny-les-Hameaux le 18 août 1900, est un poète symboliste français. Son père étant décédé alors qu’il n’avait que 14 ans, il dut interrompre ses études pour gagner sa vie et devint employé de commerce. Vers 1880, il fut envoyé à Paris, où il décida de rester.... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto