Poème 'Soirs (II)' de Albert SAMAIN dans 'Au jardin de l'infante'

Soirs (II)

Albert SAMAIN
Recueil : "Au jardin de l'infante"

Le Séraphin des soirs passe le long des fleurs…
La Dame-aux-Songes chante à l’orgue de l’église ;
Et le ciel, où la fin du jour se subtilise,
Prolonge une agonie exquise de couleurs.

Le Séraphin des soirs passe le long des coeurs…
Les vierges au balcon boivent l’amour des brises ;
Et sur les fleurs et sur les vierges indécises
Il neige lentement d’adorables pâleurs.

Toute rose au jardin s’incline, lente et lasse,
Et l’âme de Schumann errante par l’espace
Semble dire une peine impossible à guérir…

Quelque part une enfant très douce doit mourir…
O mon âme, mets un signet au livre d’heures,
L’Ange va recueillir le rêve que tu pleures.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Harpe murmurante
    ------------------------

    Cent millions de bourdons sur les trèfles en fleur ;
    C'est ta chanson du jour, pays couvert d'églises,
    Une langue ignorée, des mots qu'on subtilise,
    Un ciel dont mon regard reflète la pâleur.

    Tel celui du bourdon, le murmure du coeur
    Se fait à peine entendre au sein des froides brises ;
    Harpe sonnant au loin pour une âme indécise,
    Au temps où le visage a perdu ses couleurs.

    Et moi, j'aime le son de la harpe un peu lasse,
    J'aime aussi la façon dont il emplit l'espace,
    Pour soulager le mal impossible à guérir.

    N'ayez point de souci pour la harpe qui pleure,
    C'est ce bel instrument qui rira, tout à l'heure,
    Et puis, la poésie ne peut jamais mourir.

Rédiger un commentaire

Albert SAMAIN

Portait de Albert SAMAIN

Albert Samain, né à Lille le 3 avril 1858, mort à Magny-les-Hameaux le 18 août 1900, est un poète symboliste français. Son père étant décédé alors qu’il n’avait que 14 ans, il dut interrompre ses études pour gagner sa vie et devint employé de commerce. Vers 1880, il fut envoyé à Paris, où il décida de rester.... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto