Poème 'Rondeau : A Madame H. F.' de Alfred de MUSSET dans 'Poésies posthumes'

Rondeau : A Madame H. F.

Alfred de MUSSET
Recueil : "Poésies posthumes"

Il est aisé de plaire à qui veut plaire.
D’un ignorant un bavard écouté,
D’un journaliste un rimailleur vanté,
Sans nulle peine y trouvent leur affaire.
Louer un sot, c’est pure charité.

Une Araminte à demi centenaire
Dans son miroir voit un portrait flatté.
De nos bas bleus si l’éloge est à faire,
Il est aisé.

Mais, s’il faut peindre avec sincérité
L’air simple et bon, la grâce involontaire,
L’esprit facile et la raison sévère,
D’un double charme entourant la beauté, -
D’un tel portrait, certe, on ne dira guère :
Il est aisé !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Alfred de MUSSET

Portait de Alfred de MUSSET

Alfred de Musset (né à Paris le 11 décembre 1810 et mort également à Paris le 2 mai 1857) est un poète et un dramaturge français de la période romantique. Lycéen brillant, Alfred de Musset abandonne vite ses études supérieures pour se consacrer à littérature à partir de 1828-1829. Dès l’âge de 17 ans, il fréquente... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto